NB LUCK 500 par VIL: copie conforme ?
Écrit par Mac Rodgers   
15-11-2008
NB LUCK 500 par VIL: copie conforme ?

photo01.JPG

C'est s˚r, impossible de ne pas penser au Sirocco 500 4x4 commercialisÈ jusqu'‡ prÈsent par ICHIBAN lorsque je tombe sur cet engin. Pourtant, ces deux engins sont fabriquÈs par deux usines diffÈrentes.

Renli et Yongkang sont des constructeurs voisins mais distincts. Visiblement, la promiscuitÈ a favorisÈ l'espionnage et le copiage. Que va-t-on devenir si les chinois se copient entre eux pour nous faire jouer au jeu des 7 diffÈrences†?...

Pourtant, des diffÈrences, il y en a, ne serait-ce qu'au niveau du prix†! Reste ‡ dÈcouvrir si la copie fait mieux que l'original pour satisfaire au mieux les clients occidentaux que nous sommes†...



C'est Jean Michel AGUILO de Villespir Import Location, qui nous accueille au pied du Canigou prÈs de Perpignan, afin de nous prÈsenter le nouvel engin qu'il importe et commercialise sous la marque NB LUCK. La nouveautÈ, l'engin n'en a que l'air, car comment ne pas reconnaÓtre dans ce 500 les traits du Renli que les buggystes connaissent maintenant depuis l'annÈe derniËre... Pourtant, vÈrifications faites, ce 500cc sort d'une autre chaÓne de montage et est estampillÈ d'un numÈro d'identification diffÈrent. D'ailleurs, en faisant le tour de l'engin, de nombreux dÈtails nous persuadent que ce buggy est effectivement une copie, mais qu'il est suffisamment diffÈrent de l'original pour mÈriter le dÈtour.

Sans faire la liste exhaustive de ce qui le distingue du sirocco, nous remarquons que les arceaux n'ont pas la mÍme courbure, et que la face avant n'a pas le mÍme dessin. Le volant est rÈglable, le pÈdalier est complËtement modifiÈ. Surtout, les cÙtes des trains roulants, ainsi que la transmission du moteur vers le pont avant, sont diffÈrents.


photo02.JPG
Un cardan ®†Ètirable†ÂȘ encaisse les vibrations du moteur montÈ sur silentblocs.

photo03.JPG

Le train arriËre diminuÈ de 10 cm en largeur par rapport au Renli (161 cm) est plus petit que le train avant (166 cm)
photo04.JPGphoto05.JPG

Ces diffÈrences devraient avoir deux consÈquences†: diminuer les forces s'exerÁant sur les cardans (ils sont de fait, plus courts), et rÈduire les contraintes liÈes ‡ la taille de l'arbre de transmission. En effet, celui-ci Ètant plus court et guidÈ par un palier, il n'entre pas en vibration ‡ haute vitesse comme cela est le cas sur d'autres engins.

Toutefois, cela ne peut pas Ítre sans consÈquence sur le comportement du vÈhicule, et nous anticipons le fait que ce buggy sera forcÈment plus joueur et moins stable, du fait de ces modifications gÈomÈtriques.

Pour le reste, pas de surprise, le moteur est le CF moto montÈ sur la plupart des buggys 500cc. Il repose sur le berceau par deux barres montÈes sur silentblocs.

photo06.JPG

Ce bloc est connu et donne globalement satisfaction.


La suspension avant est ‡ double triangulation, les rotules sont articulÈes, les axes des triangles sont ÈquipÈs de graisseurs. Tout est rÈglable et paraÓt solide.

Les bras tirÈs ‡ l'arriËre sont rÈglables Ègalement. Ils sont probablement soumis ‡ moins de contrainte du fait de leur largeur contenue. Des sangles empÍchent que la dÈtente des amortisseurs Ètire trop les cardans. Le freinage est assurÈ par des disques protÈgÈs de bonne dimension. Le frein de parking dispose d'Ètriers spÈcifiques sur les disques arriËre.


photo07.JPGphoto08.JPG

D'une maniËre gÈnÈrale, la qualitÈ de fabrication est encore trËs critiquable par rapport aux standards europÈens. Peu de cosses sont Ètanches, les c‚bles Èlectriques sont mal guidÈs et peu cachÈs. Les plastiques font vraiment ®†premier prix†ÂȘ. La peinture est faillible et les soudures, quoique solides, manquent de finition. Le pÈdalier posÈ sur le plancher est efficace, mais nous ramËne ‡ l'Èpoque des premiers go-kart.

Rien de nouveau sous le soleil des buggys en terme de qualitÈ... Si ce n'est qu'un effort particulier a ÈtÈ fait pour qu'aucun c‚ble ne traÓne sur le sol (les durites de freinage arrivent par le haut sur les Ètriers) et que le volant bÈnÈficie d'une possibilitÈ de rÈglage en hauteur gr‚ce ‡ un vÈrin dont le verrouillage devra Ítre revu. Le tableau de bord digital est complet et lisible†! Il donne toutes les informations nÈcessaires sur le rapport enclenchÈ, la tempÈrature, le niveau de carburant... Tout est ‡ portÈ de main (prise 12v, starter...), et la commande Èlectrique du pont avant avec blocage de diffÈrentiel est d'un usage facile et efficace.


photo09.JPGphoto10.JPG

Bon allez†! J'ai tellement l'impression de connaÓtre cet engin, que je suis pressÈ d'en prendre le volant pour vÈrifier s'il se comporte de faÁon originale.


A l'embarquement, je remarque que le dossier du siËge est trËs droit, cela n'est pas dÈsagrÈable. D'autant plus que le sÈlecteur de vitesse est long et bien adaptÈ ‡ la boite du CF moto qui est rÈtive pendant un bon millier de kilomËtres.

Le rÈglage de la hauteur du volant est pratique, me voila sanglÈ dans mon harnais dans une position qui ne souffre pas de critique†! Il y a de la place pour moi et mon passager†: nous sommes dans un ®†grand†ÂȘ buggy.

Le moteur tourne†! La montagne nous attend†! L'air du matin est frisquet, le buggy nous entraÓne vaillamment vers les petits chemins qui nous conduirons au sommet des monts environnants.

Ca vire†! Mon passager peut se tenir efficacement aux sangles qui pendent des arceaux et ‡ la grande barre rÈglable devant lui, par contre, mon pied gauche aurait apprÈciÈ un cale-pied pour Èviter de freiner inutilement.


photo11.JPG

En tout cas, le moteur est discret, le montage du pot avec des ressorts semble Ítre une bonne solution†! L'accÈlÈration n'est pas brutale, mais le buggy s'arrache progressivement et atteint sur la partie goudronnÈe, une vitesse de croisiËre tout ‡ fait raisonnable. Un bon 95 km/h au compteur qui permet de s'insÈrer sans difficultÈ dans la circulation. Pas de vibration inquiÈtante, et un confort de roulage trËs apprÈciable†! Le petit rÈtroviseur intÈrieur n'est en fait pas inutile, et les comodos agrÈables. Je me dis que cet engin peut tout ‡ fait devenir un vÈhicule pÈriurbain assez convainquant...

Les manĂșuvres nÈcessaires pour accÈder aux chemins Ètroits me permettent de constater l'excellent rayon de braquage de l'engin compte tenu de son gabarit†: Le NB Luck tourne†! C'est trËs agrÈable†!

Sur l'asphalte, le caractËre vif de ce buggy se confirme. La direction est trËs douce et incisive. Un tour et demi suffit au volant pour aller de butÈe ‡ butÈe, c'est mÈritoire.

Attention toutefois†: la vivacitÈ que cela entraÓne, pourra vous surprendre ‡ l'occasion d'un rond point, soyez vigilant. Car ce que l'on gagne en vivacitÈ et maniabilitÈ est forcement perdu sur le champ de la stabilitÈ.



Plus nous montons en altitude, plus les chemins deviennent ceux qui ®†conviennent†ÂȘ aux buggies, et l‡, cet engin est un rÈgal. Il s'avËre trËs confortable malgrÈ les roches cassantes sur lesquelles nous roulons. De plus, la direction nous permet de partir en glisse ‡ la demande, un petit coup de volant d'un cÙtÈ, de l'autre...Du gaz, et l'engin part en travers†! TrËs fun†! TrËs buggy†!

photo12.JPG

Le paysage est magnifique, le confort du buggy permet de se rÈgaler du spectacle donnÈ par les PyrÈnÈes.

photo13.JPG


Le buggy monte sans coup fÈrir, en bon randonneur.

photo14.JPG

Quelques passages, nous permettent de tester sa capacitÈ au franchissement.

Et l‡ aussi, c'est un sans faute†: la transmission 4x4 et sa garde au sol de 30cm permettent de grimper et de descendre des pentes impressionnantes sans effort particulier.


photo15.JPGphoto16.JPGphoto17.JPG

Pour finir la matinÈe, nous apercevons la mer au loin et c'est dÈj‡ la descente†!

photo18.JPGphoto19.JPG

Celle- ci me permettra de confirmer que cet engin est un peu survireur. Franchement, je prÈfËre cela ‡ l'inverse†: le buggy est vif et alerte au pilotage. Toutefois, vu les transferts de masse importants sur cet engin assez lourd, il faudra un temps de prise en main suffisamment long pour ne pas vous mettre en danger en apprenant ‡ doser le freinage trËs efficace.

De plus, sur le goudron, en grande courbe, il faut avoir ‡ l'esprit que le buggy en appui continuera ‡ vouloir ®†tourner†ÂȘ, rien de mÈchant, mais compte tenu des vitesses atteintes, mieux vaut Ítre avertis.



Conclusion†:

Beaucoup de bons points pour cet engin. Il est toujours agaÁant de constater que d'autres ont ÈtÈ copiÈs. Pourtant ici, il ne s'agit pas d'un pillage, car l'engin est vÈritablement diffÈrent ‡ piloter par rapport ‡ son modËle. Il en reprend le confort d'ensemble mis au bÈmol d'une stabilitÈ moins bonne.

Il fait probablement moins bien en terme de finition et de qualitÈ de matÈriaux (plastique, connectique, pÈdalier...) Mais il est plus vif, et surtout sa transmission avant ne le pÈnalise pas trop au niveau de la puissance et du confort (vibration de l'arbre maÓtrisÈ). Pour finir, son prix de 6590 euros est un atout qui pËsera lourd dans la balance...


Les plus
Les moins
  • Transmission intÈgrale cohÈrente
  • Volant rÈglable en hauteur
  • Rayon de braquage efficace
  • VivacitÈ au pilotage
  • Vitesse de croisiËre trËs correcte
  • Confort des suspensions
  • Espace gÈnÈreux
  • Prix
  • Look ®†copiȆÂȘ
  • Finition asiatique
  • QualitÈ perfectible
  • CaractËre survireur ‡ maÓtriser
  • DÈfaut de notoriÈtÈ

Textes : FranÁois Rouger (Mac Rodgers)
Photos :
Marc Le Trevou

(Article 38 du 06/10/2008)