PGO BugRacer BR500i et BR500i SPR : la Belle et la BÍte
10-07-2008
PGO BugRacer BR500i et BR500i SPR

LA BELLE ET LA BETE

photo01.JPG

Son luxueux BR-500i ‡ peine sorti, PGO nous prÈsente une version encore plus Èlitiste. Le BR-500i SPR bÈnÈficie d'un coloris spÈcifique et de nombreux accessoires de sÈrie (voir fiche technique).

Il nous est donnÈ d'essayer la version de base et surtout de tester en tout-terrain une version SPR ÈquipÈe en supplÈment du ®†kit dÈsert†ÂȘ.

S'il y a un aspect sur lequel tous s'accordent, c'est la rÈussite du look de ce gros buggy. La meilleure preuve de ce succËs esthÈtique est la multitude de buggy Chinois s'en inspirant avec plus ou moins de bonheur. Mais PGO, prÈcurseur du buggy, est ®†Made in Taiwan†ÂȘ. Cette origine est gage d'une meilleure qualitÈ et, en effet, la fabrication et les finitions sont parmi ce qui se fait de mieux actuellement en buggy asiatique.

Au boulot†!

La forme des tubes latÈraux, en plus d'Ítre jolie, dÈgage un espace qui facilite l'accËs ‡ bord. L'installation est facile, mÍme pour 2 adultes et chacun trouve facilement sa place.

Le frein ‡ main, trËs haut mÍme au repos, semble constamment tirÈ. Dommage que le voyant, pourtant prÈsent au tableau, ne s'allume sur aucun des 2 vÈhicules d'essai†!

Le levier de l'inverseur/rÈducteur accroche et nÈcessite un peu d'habitude pour trouver la bonne sÈlection. Difficile aussi de repÈrer la gamme sÈlectionnÈe. Un indicateur aurait ÈtÈ bienvenu mais ce sont les seules lacunes de ce tableau de bord Èlectronique trËs complet.

En avant†!

Le buggy s'Èbroue un peu puis se lance dans une sonoritÈ peu flatteuse. Il s'insËre facilement dans la circulation, aidÈ par son gabarit qui ne dÈpareille pas au milieu des autos. La vitesse maxi est facilement atteinte et le confort serait parfait si ce n'Ètait le bruit du moteur trop prÈsent. Le freinage est trËs efficace mÍme sur l'asphalte humide.

photo02.JPG

Kit dÈsert...

Sur route, ce pack d'options n'apporte rien de notable. Logique puisqu'il est spÈcialement conÁu pour affronter les terrains difficiles. En revanche, sur piste dÈfoncÈe, le buggy survole les trous et il est facile d'atteindre des vitesses importantes. Jamais les suspensions ne seront mises en dÈfaut. MÍme les sauts ne parviennent pas ‡ faire talonner ces combinÈs rÈglables.

La crÈmaillËre, incluse dans le kit, devient vite indispensable. Le BR-500i SPR se glisse du premier coup dans les recoins pendant que le BR-500i manĂșuvre pour passer.

photo03.JPGphoto04.JPG

Attention gadoue†!

Ici le plancher se remplit facilement d'eau puis peine ‡ se vider alors que les grosses roues arriËre projettent des pavÈs de boue en visant directement la nuque des passagers. La motricitÈ reste bonne pour un 2 roues motrices.

Conclusion†: beau, confortable et efficace†!

C'est plutÙt du cotÈ du moteur qu'il faut chercher les quelques points faibles. Le monocylindre qui Èquipe plusieurs scooters italiens peine ‡ arracher la masse de l'engin. L'embrayage aussi donne des signes de fatigue quand on le force ‡ repartir chargÈ en fortes pentes.

Finalement, le BR-500i paye les consÈquences d'un ch‚ssis excellent. On rÍve de puissance moteur illÈgale pour tenter d'atteindre les lointaines limites†de cette machine rÈussie
.

photo05.JPGphoto06.JPG

L'AVIS DES MEMBRES BPAF

(et des autres†!)

Alors que d'habitude nous prÈsentons les buggys plutÙt en avant-premiËre, nous essayons le PGO BR-500i alors qu'il est dÈj‡ commercialisÈ depuis plusieurs mois. Cela nous a permis d'interroger des utilisateurs qui ont, pour la plupart, dÈpassÈ les 1000 km avec cet engin.

Le gabarit imposant du buggy n'est pas vÈcu comme un handicap†: ®†C'est plus sÈcurisant et plus spacieux. Sur route, je ne crains plus de me retourner comme avec un petit buggy ÂȘ.

En revanche, le moteur de 500 cm3 est couramment sanctionnÈ d'un ®†Peut mieux faire au niveau puissance†ÂȘ. Tout en Ètant bien conscient que l'homologation n'autorise que 20 petits chevaux, personne ne roule strictement d'origine†: ®†Autrement, c'est vraiment trop juste avec une machine de ce poids†ÂȘ.

Le confort routier est particuliËrement apprÈciÈ ®†Je me sers de mon BR-500i presque comme d'une seconde voiture†ÂȘ. Cependant, les heureux propriÈtaires finissent toujours par cÈder ‡ la tentation d'un usage hors-route ®†Pourtant, ce n'Ètait pas ma motivation premiËre au moment de l'achat†ÂȘ.

Certains vont jusqu'‡ faire la majoritÈ des km en tout-terrain ®†Je privilÈgie les pistes roulantes au franchissement mais je fais toujours trËs attention. Je ne voudrais pas abÓmer un jouet de ce prix†!†ÂȘ

Le tarif, bien qu'assez ÈlevÈ par rapport ‡ la concurrence directe, reste acceptable ®†‡ condition toutefois que la fiabilitÈ soit au rendez-vous†ÂȘ.

Quelques problËmes mineurs et des amÈliorations souhaitÈes sont parfois avouÈs. Dans ces circonstances, ces clients PGO s'attendent ‡ un ®†SAV irrÈprochable et une disponibilitÈ immÈdiate des piËces dÈtachÈes†ÂȘ.

Au final, ‡ la question fatidique†: ®†AchËteriez vous un BR-500i†si c'Ètait ‡ refaire ?†ÂȘ

La rÈponse est unanime†: ®†Dans l'Ètat actuel du marchÈ, OUI sans hÈsiter†!†ÂȘ

Merci ‡ ceux qui ont bien voulu ce soumettre ‡ notre mini sondage et qui se reconnaÓtront ici.


photot01.JPGphotot05.JPG
photot02.JPGphotot04.JPG
photot06.JPGphotot07.JPG

Olivier PERRAUDIN, PDG d'Euromotor (PGO en France), rÈpond ‡ nos questions†:

Quel bilan aprËs quelques mois de commercialisation du BR-500i†?
Le BR-500i est plutÙt une bonne surprise en terme de fiabilitÈ. Il faut dire que la nouvelle direction Taiwanaise de PGO est extrÍmement attentive ‡ la qualitÈ. A tel point qu'elle a prÈfÈrÈ retarder les expÈditions plutÙt que de risquer de livrer des machines critiquables. C'est ce qui explique en grande partie les retards des toutes premiËres livraisons.

Quelles sont les Èvolutions prÈvues pour ce modËle†?
PGO a une politique d'amÈlioration constante de ses produits. L'exemple le plus visible est le snorkel qui Èquipera en standard tous les BR-500i livrÈs ‡ partir de juillet pour en perfectionner la filtration. Ce n'Ètait prÈvu initialement qu'avec le ®†kit dÈsert†ÂȘ. Mais il y a aussi l'inverseur/rÈducteur qui a ÈtÈ renforcÈ et dont la sÈlection a ÈtÈ assouplie. D'autres garnitures d'embrayage sont par ailleurs en cours de test.

Les utilisateurs se plaignent d'un rayon de braquage trop grand. Est-ce une amÈlioration prÈvue†?
L'usine a pris en compte cette demande et travaille actuellement dessus. Pour l'instant, nous ne savons pas encore si les modËles de sÈrie recevront cette Èvolution. En attendant, nous proposons avec le ®†kit dÈsert†ÂȘ une crÈmaillËre de remplacement qui permet de tourner plus court.

Les clauses de garantie sont trËs restrictives. Elles excluent notamment une utilisation hors-route et tout dÈbridage moteur. Est-ce que Áa n'effraie pas les acheteurs†?
Il est vrai que, ‡ la sortie du BR-250 (NDR: prÈdÈcesseur du BR-500i), nous avons ÈtÈ ÈchaudÈs par beaucoup de demandes en garantie. Or, un bon nombre Ètait la consÈquence d'un usage inadaptÈ et parfois mÍme violent du buggy. Pour le BR-500i, ces clauses nous protÈgent des excËs mais nous ne les avons jamais vraiment appliquÈes ‡ la lettre. D'ailleurs, nous envisageons d'assouplir les conditions de garantie ‡ l'avenir. Par exemple, le BR-500i SPR avec ®†kit dÈsert†ÂȘ pourrait voir sa garantie Ètendue y compris en usage tout-terrain...

Qu'en est-il de la disponibilitÈ des piËces dÈtachÈes, des buggys et des accessoires†?
Les choses s'amÈliorent et notre stock est de plus en plus complet. Notre nouvelle gestion informatique (SAP) nous permet de mieux anticiper les besoins gr‚ce ‡ des statistiques prÈcises. Nos concessionnaires auront sous peu un accËs Internet privÈ ‡ notre stock avec un suivi de leurs commandes. En temps normal, des containers arrivent par bateau tous les 2 mois. Nous pouvons aussi faire venir des piËces en 15 jours par avion. Dans ce cas, les co˚ts de transport sont souvent supÈrieurs au prix de la piËce elle-mÍme. Ce mode d'approvisionnement ne peut donc Ítre qu'exceptionnel. Le plus gros problËme est quand les rÈfÈrences ne sont pas disponibles ‡ l'usine de Taiwan qui fait face aux demandes de l'Europe entiËre. Mais cette situation, qui a pu se produire dans les premiers temps de commercialisation, devrait rester extrÍmement rare.

Polaris arrive sur le marchÈ europÈen avec son RZR. Comment PGO voit l'arrivÈe de cette grande marque†?
Nous surveillons le lancement de ce nouveau modËle avec attention mais sans inquiÈtude. Ca peut Ítre bÈnÈfique ‡ un marchÈ qui s'est essoufflÈ avant mÍme d'avoir explosÈ. L'histoire a prouvÈ que rÈveiller l'intÈrÍt pour une catÈgorie en relance les ventes. Et puis, cette concurrence sÈrieuse est motivante et nous obligera ‡ Ítre les meilleurs.


photot09.JPGphotot10.JPG
photot11.JPGphotot12.JPG

Lien vers fiche technique

Textes : FrÈdÈric Benedetti (Nuts06)
Photos :
Adrien Lantel

(Article 35 du 05/06/2008)