La poule a du plomb dans l'aile
Écrit par Mac Rodgers   
30-08-2005
La poule a du plomb dans l'aile

Voila ce que jĂ­ecrivais en mars dernier :

Ž PGO a prÈsentÈ son dernier bÈbÈ au salon de Paris: Le bugrider 250.
Cet engin rÈpond ‡ une demande rÈcurrente des utilisateurs concernant la puissance limitÈe du 150.
Cet engin a une magnifique carriËre devant lui pour autant quíil rÈponde aux attentes du public en matiËre díefficacitÈ et de fiabilitÈ.
Son arrivÈe sur le marchÈ franÁais est prÈvue en dÈbut díÈtÈ, et il est ‡ parier que le flux des stocks sera particuliËrement ÈtudiÈ par le service commercial de PGOÖ
De nombreux sites annoncent lĂ­engin, Ö. ÂȘ


A líheure actuelle, il est temps de faire un premier bilan de la commercialisation chaotique de cet engin annoncÈ ‡ grand renfort díessais tÈlÈvisÈs, relayÈs par tous les fanas de buggy dont nous faisons partie.

- Des dates de livraison pour le moins retardÈesÖ

- Une politique tarifaire unifiÈe (et pourquoi pas !)

- Des ProblËmes de fiabilitÈ avÈrÈs :

  • Chauffe ayant entraÓnÈe au moins une casse moteur
  • ProblËme de fiabilitÈ des ventilateurs de remplacement pas forcement compatible avec le rÈseau Èlectrique de lĂ­engin
  • QualitÈ de peinture alÈatoire
  • Pot inappropriÈ et incompatible avec lĂ­utilisation de lĂ­engin
  • Vibrations trËs prÈsentes venant a bout des soudures approximativesÖ
  • QualitÈ dĂ­usinage et de matÈriaux inadÈquat pour les cardans, entraÓnant une fragilitÈ conceptuelleÖ


Tous ces dÈfauts ont ÈtÈ constatÈs individuellement par au moins trois membres du forum B PAF, Cela ne veut absolument pas dire que tous les possesseurs de BR 250 connaÓtront ces problËmes (quoique pour le potÖ), cela veut seulement dire que líengin níest pas abouti, et quíil demande une attention toute particuliËre pour durer dans le temps.

Cela veut-il dire que le BR est un engin inintÈressant ? Certes pas ! Cíest un buggy ! ¿ ce titre, il nous intÈresse ! Mais force est de constater que la carriËre qui lui Ètait promise ne se fera pas ! La fiabilitÈ, et líefficacitÈ du rÈseau SAV ne sont pas au rendez-vous !

Il ne síagit plus seulement de stratÈgie commerciale dÈfaillante, mais vÈritablement de politique industrielle inadÈquate ! Car enfin, PGO est constructeur ! Que penser díun industriel qui lance la production de machine aussi peu aboutieÖ

La production díun nouveau modËle ne se dÈcrËte pas seulement par le fait que la demande existe, et quíil faut la satisfaireÖ. Un temps de dÈveloppement plus important aurait du Ítre prÈvuÖet tant pis si la concurrence avance, car cette mÍme concurrence dorÈnavant avance plus du fait de sa politique des petit pasÖ AmÈlioration aprËs amÈliorationÖ


Que penser par exemple de líannonce díEuromotor aprËs les premiers problËmes de chauffe, qui prÈtend renoncer ‡ la commercialisation des engins, tant quíils ne seront pas fiabilisÈs. Le redÈmarrage de la commercialisation est prÈvu fin de líÈtÈ et ne concerne pas les 200 premiers engins commandÈs qui seront livrÈsÖ
Ce qui correspond a un flux tendu des livraisons en container (1 tous les 15 jours) jusquíen septembreÖ En fait líannonce nía strictement aucune incidence dans les faitsÖ

Que penser díun distributeur qui continue ‡ ne pas prendre en compte les usagers, en ignorant la plus grosse association díutilisateurÖ Nous avons des contact avec les tous les importateurs de buggys en France et en Belgique, exceptÈ Euromotor Ö

Que penser díun distributeur qui se repose sur la dÈbrouillardise voire la maestria de quelques concessionnaires et utilisateurs ingÈnieux pour faire face aux problËmesÖ


Cíest s˚r, on peut rouler en BR 250 et y prendre enormement de plaisir, mais il faut savoir que malgrÈ les 5000 euros dÈboursÈs il faudra investir dans une bonne boite ‡ outilÖ

Mais cíest egalement vrai pour tout les buggysÖ

Alors, si cĂ­est vrai pour tous les buggys, pourquoi sĂ­acharner sur Euromotor et le BR 250 ?

Parce quí‡ mon avis, PGO en Ètant leader sur le marchÈ, avait une responsabilitÈ : Celle de faire avancer le concept et de livrer un engin meilleur que le 150.

Le public voulait plus de puissance, le segment Ètait porteur.

Je reproche aux dÈcideurs de níavoir vu que líargent ‡ tirer de cette problÈmatique : Une forte demande sur un produit quíil fallait sortir rapidement.

Je reproche a PGO díavoir fabriquÈ un produit qui parait moins fiable que son prÈdÈcesseur.

Je reproche a PGO díavoir ÈcorchÈ le rÍve que tous les buggyste faisaient : Un buggy plus fort, plus confortable, plus fiable, plus, plus, plusÖ

Je reproche ‡ PGO díavoir pensÈ ‡ rentabiliser un Èlan Èconomique sans associer une seule fois les utilisateurs ‡ cette aventureÖ

Je reproche ‡ PGO díavoir construit une machine qui, sans líavoir essayÈe, ne me fait plus aussi envie quíavantÖ

(Article 7 du 31/08/2005)