Du "Rififi" dans le monde du buggy
Écrit par Mac Rodgers   
02-08-2005
Du "Rififi" dans le monde du buggy

  • 250 Bug rider PGO : Les ratÈs dĂ­Euromotor lors du lancement du produit attendu par les fans du buggy de poche.

  • La montÈe en puissance de la concurrence (les produits dĂ­une nouvelle usine chinoise dÈbarquent en Europe).

  • Qui dit quoi : Le BPAF est serein dans sa politique de communication.

1-250 Bug rider PGO : Les ratÈs díEuromotor lors du lancement du produit tant attendu par les fans du buggy de poche.

 

Nous attendions tous impatiemment líarrivÈe des premiers bug rider 250 PGO. Le dÈbarquement des premiers exemplaires fut un ÈvÈnement pour les mordus du buggy.

Les engins dont la livraison a ÈtÈ tant retardÈe, Ètaient enfin l‡, faisant le bonheur des heureux propriÈtaires, au fur et ‡ mesure que les commandes Ètaient honorÈesÖ On en oubliait presque la saga du retard de livraison de la star attendue, au bas mot, deux mois plus tÙtÖ Nous ne reviendrons pas ici sur les raisons de ce retard, largement ÈvoquÈs dans des articles prÈcÈdents.


Tout allait pour le mieux dans le meilleur des monde, et le silence díEuromotor est largement compensÈ par les faits : líengin est beau, il fait la joie de ceux qui le possËdent, et inspire líenvie de ceux qui ne líont pas encore, sa prÈsence semble faire oublier ‡ tous líattente que son arrivÈe a gÈnÈrÈe.

HÈlas ! moins díun mois aprËs la livraison du premier container, quelques critiques fusent, des rumeurs de moteurs qui chauffent et líannonce sur notre forum par un professionnel digne de foi, quíEuromotor stoppe la distribution de líengin tant quíune mise ‡ niveau pour remÈdier aux problËmes de chauffe níest pas apportÈeÖ

Que cíest il vraiment passÈ ?, et quel degrÈs díinquiÈtude lÈgitime pour ceux qui ont commandÈ leur jouet et ne líont pas encore ?

Au BPAF nous avons prÈfÈrÈ attendre díen savoir plus avant de communiquer sur líÈvÈnement. Nous aurions Ègalement souhaitÈ que EUROMOTOR nous aide ‡ rassurer les amateurs du BR 250.


Je ferais ici trois remarques :


  • Tout dĂ­abord faire part de notre volontÈ de ne pas scotomiser le problËme : des moteurs ont chauffÈ, des voyants se sont allumÈsÖ
Sur le fait que des moteurs aient cassÈÖJe suis plus sceptiqueÖ Sur la quantitÈ dĂ­engins en circulation, il est normal dĂ­avoir plus ÂŽ entendu ÂȘ ceux qui Ètaient mÈcontents que ceux qui Ètaient satisfaitsÖ Je trouve quí‡ ce titre, les interventions sur le forum ont ÈtÈ reprÈsentativesÖ Il y avait plus dĂ­inscrits contents que mÈcontentsÖ
  • Toutefois quĂ­en Ètait-il vraiment ? Y avait-il de quoi sĂ­inquiÈter dĂ­un problËme de conception ?
A notre avis : NON ! Il síavËre que la plupart des ennuis de chauffe qui nous ont ÈtÈ relatÈs Ètaient dus ‡ une mauvaise purge du circuit de refroidissementÖ Visiblement, les revendeurs ne sont pas tous trËs sÈrieuxÖ Par rÈaction, un nouveau ventilateur peut Ítre montÈ et le radiateur trouver une autre placeÖBref, le problËme est facilement endiguÈ en suivant les conseils des professionnels ou des amateurs avisÈs qui ont ÈtÈ donnÈs sur le forum...
  • Que penser de la rÈaction dĂ­Euromotor face ‡ cette crise ?

Encore une fois, pas de communication directe vers ses clients ! Un dÈfaut de mise en garde des revendeurs sur le faÁon de prÈparer lĂ­engin pour la livraison, alors que le rÈseau devait soit disant ÂŽ sĂ­assainir ÂȘ ( diminution du nombre des concessions)

La seule information qui aurait pu faire penser quíEuromotor se souciait de ses clients consistait dans líannonce de la suspension des livraisons plus ou moins 200 unitÈs, avec reprise des livraisons fin ao˚tÖ

Ce chiffre de 200 unitÈs, ne correspond t il pas au rythme de livraison prÈvu entre ces dates ?

Il míavait semblÈ entendre parler díun container tous les 15 joursÖ Bref, un effet díannonce chargÈ de rassurer les clients, mais qui ne change rien dans les faitsÖ

Entretemps, les utilisateurs et les professionnels sÈrieux auront trouvÈ eux-mÍmes (comme díhabitude) les moyens de fiabiliser leur petite merveilleÖ Cíest s˚r, la rÈactivitÈ et la crÈativitÈ des utilisateurs sont nÈcessaires et efficaces pour continuer ‡ profiter de nos enginsÖ il vaut mieux compter sur nous-mÍmes que sur le SAV díEuromotor pour rÈsoudre les petits problËmes de jeunesse.

Líavenir nous dira síil sera nÈcessaire ‡ Euromotor de rÈagir ‡ un Èventuel problËme plus important, que seul le temps pourra mettre en lumiËre ; car pour líinstant le Bug rider 250 semble tenir toutes ses promesses auprËs de ses heureux possesseurs.


2-La montÈe en puissance de la concurrence (Les produits díune nouvelle usine chinoise dÈbarquent en Europe)

Jusquí‡ prÈsent líoffre concernant les buggy pouvait se dÈcliner de cette faÁon : les 150 ‡ moteur refroidi par air (PGO, XINLING, DAZON).

Le chassis est une Èmulation du chassis PMI DAZON et le moteur une dÈclinaison díun moteur Honda.

Le PGO est le plus anciennement implantÈ en Europe gr‚ce au flair de Mr PERRAUDIN, le PDG díEuromotor , qui dÈcouvre la machine ‡ líoccasion díun voyage en chine avec son amie asiatiqueÖ PGO construit un moteur rÈputÈ fiable, et le chassis a une touche sympathique qui concourt ‡ un vÈritable succËs en France et dans le Benelux (4 Ëme vente tous quads confondus).

Minico lui emboÓte le pas en diffusant les machines distribuÈes aux Etats Unis par PMI DAZON.

Il síagit díun modËle ‡ air et de deux ‡ refroidissement liquide le 175 et le 250.

Les modËles ‡ refroidissement liquide sont les plus vendus car ils reprÈsentent une alternative par rapport aux PGO, ces modËles ne sont pas fiables et MINICO en arrÍte la distribution en attendant de pouvoir proposer des produits qui ne chauffent pas. Un modËle ‡ air trËs compÈtitif en terme de prix fait concurrence au PGO pour le moment.

Dans le mÍme temps, líusine dío˘ sortent une grande quantitÈ des piËces utilisÈes par les uns et les autres, diffuse elle-mÍme ses buggys. Les Xinling arrivent sur le marchÈ franÁais

Les Xinling propose deux modËles : Un 150 et un 250

Le 150 est ÈquipÈ dĂ­un moteur LIFAN (1P57QMJ ) ‡ refroidissement par air, montÈ sur le chassis ÈprouvÈ par la concurrenceÖ Ce buggy sera distribuÈ par de nombreuse enseignes, pas toujours respectueuses de leur clientËle en terme de SAVÖ Le 250 est une copie du Dazon 250 sur lequel on retrouve la double chaÓne avec bras oscillant indÈpendant. LĂ­engin est imposant, et est moins ÂŽ agile ÂȘ que les 150.

Le BR 250 arrive sur un marchÈ o˘ líoffre en 250 est quasiment inexistante. Il est attendu comme la Rolls des buggys.

Par ailleurs, un modËle de 250 avait tentÈ de pÈnÈtrer le marchÈ voila quelque temps. Le Cross rider avait fait lĂ­objet dĂ­une prÈsentation ‡ Namur qui ne fut pas trËs convaincanteÖ Pas dĂ­homologation, des engins qui ont chauffÈ et une direction ÂŽ flottante ÂȘÖ

Depuis quelque semaines, un nouvel engin est importÈ par la sociÈtÈ ALP. Je líai personnellement essayÈ, et jíai ÈtÈ agrÈablement surpris du fait de la rÈelle alternative que cet engin proposeÖ Il est fabriquÈ apparemment par la mÍme usine que les cross rider. Les engins sont assez similaires (moteur LIFAN, ossature chassis) mis ‡ part quelques dÈtails qui ont malgrÈ tout leur importance (phares, rÈtroviseurs, tableau de bord, volant, pot, peinture Èpoxy, renforts avant..) mais surtout il diffËrent sur 3 plans qui me semblent primordiaux :

- LíALP est HomologuÈ et nous connaissons son numÈro de PVA (LVNSS...)

- LíALP a le radiateur montÈ haut ce qui rÈsout ‡ priori les problËmes de chauffe

- LíALP nía plus le berceau arriËre articulÈ avec le panierÖ


photo01.jpgphoto02.jpg

Seul le temps dira si cet engin va tenir ses promessesÖ

Mais díores et dÈj‡ cíest la possibilitÈ díavoir une offre plus ÈtoffÈe dans ce segment.

Líutilisateur a le choix dÈsormais entre :

Une transmission finale par cardans, une par chaÓne sur arbre indÈpendant ‡ chaque roue, et une par chaÓne et arbre uniqueÖ Il est a noter quía priori, seul líALP propose le systËme sans renvoi díarticulation sur le panier.

Le client sera ‡ mÍme díÈvaluer quel type de produit il dÈsire, degrÈ de finition, choix technologiqueÖ


Plus importantÖ Jusquí‡ prÈsent, les constructeurs chinois ne semblaient pas trop impliquÈs dans la commercialisation de leurs engins et surtout restaient discrets en matiËre de dÈveloppement. Jusquíalors la production síÈtendait sur un secteur industriel qui tendait ‡ síÈcarter de la cÙte pour aller vers líEst , vers líintÈrieur, Wuxi, et plus loin, la province de Wuhan (dÈj‡ PGO níassemblait plus ses engin a Taiwan mais ‡ Shangai.)

Or lĂ­usine Saiting est situÈe ‡ Ningbo, plus au sud, prËs de la mer et dans un secteur industriel plus ÂŽ cotÈ ÂȘ . Ce qui tendrait ‡ dire que les chinois commencent ‡ sĂ­intÈresser de prËs ‡ notre petit marchÈÖ

Ils ont apparemment procÈdÈ díeux-mÍmes ‡ beaucoup díamÈliorations par rapport ‡ líengin originelÖce qui augure díune politique pÈrenne en terme de suivi de produit ; il est rassurant de savoir que des responsables chinois vont Ítre en visite en France chez leur importateur cet ÈtÈÖ

Peut-Ítre la mise en place díune structure industrielle et commerciale sÈrieuse soucieuse des clientsÖ Nous líespÈrons.

3- Qui dit quoi : Le BPAF est serein dans sa politique de communication.

 

Je suis heureux que nous níayons pas cÈdÈ ‡ líaffolement devant líinquiÈtude liÈe aux problËmes du BR 250. Il ne síagissait que de peu de chosesÖ

Cela a ÈtÈ lĂ­occasion pour nous de constater que nous contrÙlions bien notre politique de communication. Nous avons ÈtÈ ‡ líÈcoute sans cÈder ‡ lĂ­hystÈrie que gÈnËre parfois la forme des ÂŽ forums ÂȘ.

Je rappelle quĂ­il y a une vie derriËre le forum, celle de lĂ­association BPAF qui se dÈroule de maniËre ÂŽ privÈe ÂȘ pour les membres uniquement. CĂ­est peut-Ítre lĂ­occasion pour vous de faire le pasÖ

DerniËre chose, Jíai ÈtÈ contactÈ derniËrement par Mr CAMU du BCBF. Le BPAF ne souhaite pas collaborer avec le BFCF, cíest notre droit, il faut le respecter.

Je souhaite rappeler que nous avons finalisÈ en mars la crÈation de notre association dont nous parlions sur le PGO forum depuis janvier 2005. CĂ­est ‡ ce moment que des messages plus que rÈcurrents sont venus appeler ‡ se rapprocher de lĂ­association ÂŽ convergence ÂȘ. Le BFCF est-il une association strictement de Buggy et indÈpendante ? Nous nĂ­en savons rienÖMais ce que nous savons, cĂ­est quĂ­aucun de nous nĂ­avait entendu parler du BCFC avant la crÈation de leur journal Èlectronique, postÈrieure ‡ la crÈation du BPAFÖ

(Article 6 du 02/08/2005)