Buggy ... Funny ??? Mais dis-moi donc ce que font ces dingues en buggy ?
Écrit par Mac Rodgers   
09-07-2009
Buggy ... Funny ???

Mais dis-moi donc ce que font ces dingues en buggy ?

photo01.JPG
Qui peut résister à l'appel du buggy ?

Après tout c'est vrai ! Mais qu'est-ce qu'ils peuvent bien faire avec leurs engins ? C'est une question que se pose plus d'un quadeur, au hasard de rencontres bucoliques de plus en plus fréquentes. Impossible de ne plus cohabiter avec ces « cousins buggystes » embarqués dans leurs petites machines...

photo02.JPG
Pilotage fun pour sensations garanties, le buggy, c'est 100% plaisir !

Il faut le reconnaître, avant de se poser les bonnes questions, le « quadeur de base » aura dû se débarrasser de son petit air condescendant, légitimé à ses yeux par la suprématie de sa machine sur l'insecte pétaradant qui lui barre le passage... Mais bon, même s'il a fallu en aider un à passer le fossé la dernière fois, il doit reconnaître qu'ils y reviennent de bon cœur, et qu'à chaque fois les gars avaient l'air de se marrer comme des fous... Cette dernière fois d'ailleurs, il en a même vu un qui est passé mieux que lui sur le devers qui lui met tant les boules, à lui, qui n'est pas protégé par les arceaux... Non franchement, l'intelligence aidant, il finit vraiment par se demander s'il n'y a matière qu'à se moquer, ou s'il doit se poser quelques questions...

« Mais qu'est-ce qu'ils font ces dingues en buggy ? »


Le plaisir de la randonnée

photo03.JPG
Pilotage fun pour sensations garanties, le buggy, c'est 100% plaisir !

photo04.JPGphoto05.JPG
Avec femmes et enfants, le buggy est souvent un plaisir familial

C'est sûr, pour les amateurs de randonnée, le buggy est un compromis très intéressant. Il permet à la fois d'explorer des chemins qui restent étroits, mais surtout il permet d'en profiter à deux. Ce plaisir partagé assis, côte à côte, est un des atouts qui fait le succès actuel des SSV. La possibilité de rouler réglementairement sans casque, et surtout en sécurité, bien sanglé au fond du baquet séduit et rassure une catégorie d'utilisateurs pas forcément prêts à se faire peur sur une partie un peu difficile.

De plus, pour autant qu'il soit de taille contenue, et qu'il ne fasse pas trop de bruit, le buggy est très bien perçu par le public. Son aspect « jouet » ainsi que l'assise basse et du coup « soumise », du pilote rassure le passant. Si en plus, un enfant ou une épouse au sourire engageant occupe le siège passager, le buggy a droit à une haie de bananes...

Plutôt d'âge mûr, bien structurés, les buggystes ont un réel plaisir à se retrouver. Du fait de la fiabilité hasardeuse de beaucoup de machines, ils ont développé une solidarité rarement prise en défaut.

photo06.JPG
Comme ça « plante » souvent, la solidarité est le meilleur des palliatifs !

« Oui, bon d'accord ! Le buggy, c'est un truc pour les papys et les mamies », pense notre quadeur qui laisse à leurs volants le paquet de randonneurs paisibles...

Bien sûr, Il y a des utilisateurs tranquilles qui ont pris la mesure des capacités limitées de leur machine, mais il y a aussi des furieux, qui ont repoussé très loin ce qu'on pouvait faire naguère avec ce type d'engin...

Le matériel évoluant lui aussi, nous pouvons, sans trop nous avancer, prétendre qu'un buggy moderne ne retardera pas trop une randonnée quad difficile. Rouler à 80 km/h sur un chemin défoncé devient tout à fait possible.


photo07.JPGphoto08.JPG
Les grosses machines modernes permettent d'adopter un rythme soutenu.

Le plaisir de la piste en terre

photo09.JPG
Cours après moi que je t'attrape !

Si vous vous sentez l'âme d'un VATANEN incompris, ou si plus simplement vous aimez la glisse et le pilotage, il est sûr que vous rechercherez autour de chez vous un site capable de satisfaire vos ardeurs et celles de vos camarades...Se courir l'un derrière l'autre en tentant de perdre le moins de motricité et donc de terrain possible sur votre « pire ami », se révèle une occupation des plus jouissives... Essayez, et vous constaterez qu'à peu de frais, le buggy permet une approche des sports mécaniques tout terrain très excitante... La piste en terre est un exercice à consommer sans modération pour le pilote, mais qui reste très éprouvante pour la machine... Trains roulants fragiles s'abstenir !

photo10.JPGphoto11.JPG
Certains quads font certainement mieux... mais pas tous, loin de là !

photo12.jpgphoto13.jpg
Même avec des petites cylindrées le plaisir de flirter avec les limites est bien là !

Le plaisir des espaces sauvages

Rouler sans retenue dans des paysages grandioses, découvrir des océans de sable immaculé, c'est aussi possible en buggy. Que ce soit encadré par des organisations spécialisées (Dune Buggy Mania et El Borma 1000), ou en solitaire, rouler dans le désert est un must !

photo14.jpgphoto15.JPG
Tranquillement, en surfant sur les dunes, ou à fond de cale pour « s'envoyer en l'air », le désert en buggy, c'est fun !

Le plaisir du franchissement

Franchement, c'est l'activité que je préfère ! Les buggies se font souvent « snober » en arrivant sur les terrains 4x4... En effet, les petits engins coûtent souvent plus de 10 fois moins cher que les monstres mécaniques qui les toisent... L'affaire est souvent entendue au détour de la première zone... Le matériel étant moins coûteux, peut-être hésite-t-on moins à se lancer ? Dans tous les cas, peu de franchissements restent interdits aux buggies.

photo16.JPGphoto17.JPG
Les grosses montées ne font plus peur aux buggies, et les sensations prises à ras le sol sont incomparables !

photo18.JPG
Le trial, une activité ludique et sans risques excessifs

photo19.JPG
La « vallée de couguar »... Au milieu coule une rivière...

photo20.JPG
Il faut certaines fois « mettre les gaz » pour s'en sortir !

Souvent plantés, le dépannage, ou l'aide sont faciles à organiser : les masses en jeu sont raisonnables. Si les limites sont franchies, les arceaux protégeront le trialiste trop téméraire.

photo21.JPGphoto22.JPG
Même « limites », les situations débouchent rarement sur l'accident corporel. Les arceaux protègent bien, pour autant que le pilote garde les mains à l'intérieur de l'habitacle !

photo25.JPGphoto23.JPG
photo24.JPG

Petits ou grands, les bourbiers ne sont pas la spécialité des buggies... Mais qu'est ce qu'on s'amuse à les tirer de là !

P'tet ben qu'oui ...

Après ce bref tour d'horizon, sans le reconnaître vraiment, notre ami quadeur a de quoi réfléchir...

Un loisir vert motorisé qui possède en lui-même des caractéristiques qui le rendent sympathique aux yeux du public ? Un « sport moteur » où l'essentiel est de placer son véhicule, que ce soit en virage pour « passer fort » ou en équilibre pour franchir la difficulté ? Une activité de loisir ou le rapport entre le plaisir pris et les risques encourus est très positif ?

Oui, le buggy semble rassembler ces caractéristiques... Alors pourquoi ne franchirait-il pas le pas ?

Probablement parce que la majorité des buggies qu'il a croisés en randonnée tombaient plus souvent en panne que les quads.

Il faut dire que la diffusion des buggies « efficaces » a souffert du mauvais départ de ce marché, pas encore investi par les grandes marques. Pourtant, le parc des buggies qui roulent s'assainit .Gageons que lorsque tous les distributeurs seront sérieux et vendront des machines au niveau, les quadeurs auront un autre regard sur les buggies qui pourront alors éventuellement les séduire.

Plus un complément qu'une alternative, le buggy n'est sûrement pas une sous-activité du quad.

Il apporte une vraie plus value d'un même plaisir !



Textes : François Rouger (Mac Rodgers)
Photos :
sources diverses

(Article 45 du 15/04/2009)