Le prix de la passion
Écrit par Mac Rodgers   
17-05-2008
Le prix de la passion

Par dÈfinition ces deux concepts sont opposÈs. Dans la rÈalitÈ ils ont bien des liens dont il nous faut tenir compte, et sur lesquels surfent ceux qui avancent avec la ´†vague commerciale†ª.

La passion, c'est l'irrationalitÈ, la recherche irrÈpressible de l'assouvissement du dÈsir. Ce moteur de plaisir est puissant mais insatiable. SitÙt le dÈsir assouvi et le plaisir consommÈ, le passionnÈ entretient son manque, pour trouver dans sa recherche l'Èpuisement de ses pulsions insatisfaites.
Nous sommes bien dans une problÈmatique de consommation.... Le consumÈrisme guette le passionnȆ! Notre sociÈtÈ est faite pour eux†: c'est une sociÈtÈ de consommation†!
Les excËs d'un passionnÈ font sourire son entourage, voire mÍme dÈclenchent l'envie devant son bonheur vÈritable et l'Ènergie qu'il dÈploie. A ce titre, Ítre passionnÈ est une bonne maladie†: si l'homme vit de l'exaltation , mieux vaut que celle-ci soit tournÈe vers la vie que vers les sentiments nÈgatifs. Mieux vaut assouvir des pulsions de vie que celles de mort... Toutefois, la dÈviance existe. La pathologie guette†! Du fait de la capacitÈ du passionnÈ ‡ tout sacrifier ‡ ses lubies, il peut mettre sa vie sociale en danger en lui sacrifiant celle-ci. Un passionnÈ dÈclenche un sourire d'envie, un joueur invÈtÈrÈ, un collectionneur ruinÈ, reÁoit des regards dÈgo˚tÈs, ou au mieux compatissants.

Dans le secteur du buggy, la problÈmatique n'est pas loin d'Ítre la mÍme. Les passionnÈs ´†historiques†ª ont dÈpensÈ Ènergie et argent sans compter et ont su agrÈger autour d'eux une communautÈ toujours grandissante. La demande Ètant crÈÈe, le marchÈ y a rÈpondu et une activitÈ Èconomique est nÈe.
Le buggy de poche est passÈ d'un passe-temps confidentiel, rÈservÈ ‡ une population prÍte ‡ beaucoup de sacrifices, ‡ un hobby sympathique qui a engendrÈ un secteur d'activitÈ spÈcifique†: l'importation de machine chinoise.

Le buggy de poche passe de ´†bien de passion†ª ‡ ´†bien de consommation†ª. Il faut pour cela qu'il en acquiËre les caractÈristiques†!
Autant en terme de fiabilitÈ que de prix†!
Pour devenir un objet de marchÈ, le buggy ne peut plus se contenter de concerner une population prÍte ‡ payer trop cher un engin qui n'est pas au niveau des biens de consommation motorisÈs.
Car le nombre de ces gens est limitȆ! Trop limitÈ pour que le marchÈ s'Ètoffe†!


J'ai moi-mÍme en 4 ans achetÈ 6 buggies. A part le dernier (que je n'ai pas encore) ils ont tous connu des pannes graves et tous ont eu une durÈe de vie trËs... ´†courte†ª. Les deux derniers, ont d˚ avoir leur moteur refait, alors que se ne sont pas les moteurs qui l‚chent le plus souvent.... C'est vrai, je roule beaucoup, et dans des conditions ´†limites†ª. Je ne me plains pas de ce fait. Je l'assume en entretenant mes engins, et en dÈpensant ce qu'il faut pour qu'ils roulent...
Mais je suis... PassionnȆ!
Personne d'autre ne pourra trouver normal de dÈpenser autant (en argent et en Ènergie) pour rouler dans un quadricycle lourd ‡ moteur...
Autant sur le thËme de la fiabilitÈ, les engins semblent avoir ÈvoluÈ dans le bon sens (quoiqu'il faudrait une Ètude plus convaincante que mon simple avis), autant dans le domaine des prix, les choses ont gravement dÈrapȆ!
Pour 7000 euros, en achetant un buggy il est illusoire de penser acheter un vÈhicule au niveau des exigences occidentales tant en terme de fiabilitÈ que de pÈrennitÈ. Un scooter Honda ´†fait†ª facilement 50000 km. Une moto japonaise beaucoup plus. Je n'ai jamais vu un buggy faire ce kilomÈtrage.
Vu le prix des engins, il faut que vous mesuriez votre investissement ‡ l'ENVIE que vous avez de rouler avec. Le prix, c'est celui de votre passion.

Il faut Ítre convaincu de cela en achetant un buggy de poche†:
Son prix†: c'est celui de votre passion†! Voil‡ ce que je dis aux clients†!

Et voil‡ ce que je dis aux commerÁants†:
Un secteur d'activitÈ commercial ne peut pas Ítre pÈrenne sur des bases aussi fragiles.
Un secteur d'activitÈ se construit sur des paramËtres de co˚ts, de rentabilitÈ, de marchÈ.
Surfer sur l'envie des gens est rentable... Un temps.
Mais construire quelque chose de grand doit dÈpasser cette simple escroquerie.

Mac Rodgers