Accueil arrow Articles de fond arrow Buggy de poche: quels enjeux ?
Buggy de poche: quels enjeux ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mac Rodgers   
22-04-2005
Buggy de poche: quels enjeux ?

C’est sûr, ces nouveaux engins ne laissent pas indifférent. L’intérêt qu’ils suscitent va grandissant. Cet intérêt peut déboucher sur une augmentation substantielle du parc en circulation, mais il peut également s’effondrer sur lui-même, faute de structures suffisamment rigoureuses pour gérer l’engouement que suscite ce nouveau mode de déplacement motorisé.

Etat des lieux

Pour l’instant ces engins sont peu connus du grand public. Le BPAF a décidé de les regrouper sous le terme générique de « Buggy de poche ». Sont ainsi identifiés les quadricycles légers à moteur (moins de 20cv) qui se pilotent assis devant un volant.

Cette activité concerne pour l’instant un nombre réduit de personnes; mais celles-ci paraissent très motivées pour défendre et partager leur loisir préféré. L’activité du forum consacré à ses pratiquants (http://bugxter.forumactif.com/) ainsi que le nombre de sites personnels consacrés à cette passion en atteste. C’est dans ce cadre que l’association Buggy de Poche A Fond a vu le jour.

Les conditions de construction et de distribution de ces engins les ont jusqu’à présent cantonnés à une position marginale sur le marché. En effet, les machines sont construites pour la plupart en Asie. L’approvisionnement, tant pour le véhicule neuf, que pour les pièces de rechange, reste soumis aux règles et aux risques de l’importation de nouveautés…

L’expansion du marché et sa pérennité, dépendra de la capacité de tous les intervenants à proposer un produit fiable, au suivi sérieux, à un prix compatible avec l’engouement qu’il suscite.

Alors que le concept pourrait répondre aussi bien à la demande concernant l’aspect ludique du pilotage, qu’à un aspect fonctionnel de véhicule urbain alternatif, nous constatons que les propriétaires de ces petits engins doivent souvent faire appel à leur compétences de bricoleur pour être à même de s’adonner à leur passion favorite…

Il semblerait que le contexte dans lequel ces véhicules sont construits, vendus et suivis, cantonne cette activité à des gens se servant plus de leur engin pour le plaisir que véritablement pour se déplacer. Nous en arrivons au paradoxe suivant : la catégorie socioprofessionnelle « cible » est économiquement porteuse, mais ces personnes sont obligées de se structurer par elles-mêmes, dans la mesure où un véritable réseau d’assistance n’existe pas.

A cela deux explications :

  • Ces personnes aiment la confidentialité, le fait de partager quelle chose d’exceptionnel avec un nombre limité de personnes (effet de clan)
  • La fiabilité aléatoire des engins oblige à une solidarité salutaire qui permet de tisser des liens sociaux forts et gratifiants.


 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.