Accueil arrow Fiches Buggys arrow Dazon 1100 RE
Dazon 1100 RE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

DAZON 1100 RE « Le monstre en liberté »

VIN :1D9MB..

Ce buggy, c’est un peu l’arlésienne… Apres un temps de mise au point en Europe qui apparemment n’a pas été une simple formalité, la production a commencé en Chine, et le certificat de conformité Européenne a été déposé aux Pays Bas. Les premiers buggies sont partis des côtes asiatiques en juin, et l’importateur affirme qu’ils seront là fin Juillet ou début août.

Doté d’une boite mécanique cinq rapports et équipé par un moteur SUZUKI automobile, on reste curieux de savoir comment va se comporter la bête, qui a déjà réussi l’exploit d’être homologué dans la catégorie quadricycle lourd à moteur

Prix public
(MINICO) :
Autour de10000€

SAV : 2
FIABILITE NC

Les plus (pressentis)

- Couple

- Agrément de la boite mécanique

- Taille du cockpit

- Vitesse de pointe

 

Les moins (pressentis)

- Poids

- Fragilité

- Caractère du véhicule

(plus tout à fait « de poche »)

Caractéristiques techniques :

Dimensions :L/l/H

Moteur

Démarrage

Poids

Freins

Transmission

Réservoir

Suspension avant/ arrière

2985 / 1670 / 1455

4 temps 1100 cc. Refroidissement par eau

Electrique

395 kg

AV/AR disques

Boite mécanique 5 rapports, avec marche arrière.

N.C.

Double triangulation / Double triangulation.

Avant même son arrivée sur nos côtes cet engin est déjà sujet à polémique. S’agit-il vraiment d’un « buggy de poche » ou d’un véhicule qu’il a fallu alléger à tout prix, pour passer l’homologation dans la catégorie des moins de 400 kg ?
Ses dimensions et sa motorisation laissent le doute planer…Avec une largeur de train avant de 1,70 m et le moteur de la Swift, le DZ RE s’éloigne quelque peu du concept initial. On peut même se demander à quoi servent les 75 cv du moteur d’origine une fois ramenés à 20 cv ?

Le développement a été assuré conjointement par les importateurs DAZON Luxembourgeois (NAN BUGGY) et Français (MINICO), chacun disposant d’un prototype d’essais. Malheureusement, le test prévu avec nous, n’a pas pu se faire. Nous ne retranscrivons ici que des discours rapportés

Nous nous doutons par ailleurs, que le poids de l’engin a généré des casses lors de la mise au point. Contenir ce poids et cette puissance dans une armature de buggy n’est pas chose facile ! Le couple est celui d’un camion : 60NM à 1800 t/mm, avec de tels moyens, nous ne doutons pas que l’engin soit capable de passer partout. Mais nous aimerions constater sa solidité dés que la vitesse va faire croître l’énergie mobilisée. Plus de vitesse au carré, multiplié par plus de kg, vont nécessiter une fabrication sérieuse. Nous espérons que le prix de vente tienne compte des efforts réalisés dans ce domaine. Car à ce prix, casser l’engin va vite faire grincer les dents.

Du fait du manque de recul, nous préférons être prudent sur ce véhicule, même si ceux qui l’ont approché ont été impressionnés par ses potentialités. Les amortisseurs sont dimensionnés en conséquence, et la double triangulation avant et arrière devrait encaisser les contraintes en tout terrain…En tout cas l’engin est apparemment fait pour cela, car on imagine mal monsieur tout le monde, investir une telle somme pour aller chercher son LMDQ à la presse du coin…

Apparaît alors un autre problème : Dans le contexte politique délicat lié à l’utilisation des chemins par les quadricycles lourds, comment donner tort à nos détracteurs, s’ils croisent un tel monstre sur les chemins ouverts au public ?

 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.