Accueil arrow Fiches Buggys arrow Secma Fun Extre'm 500
Secma Fun Extre'm 500 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FUN EXTRE’M 500 Le roadster en plastique

 

Fabriqué en en France par l’entreprise SECMA, ce petit roadster à la bouille vraiment sympathique, n’a que peu de choses à voir avec les buggies asiatiques. Son utilisation, sa qualité de fabrication et sa conception en sont trop éloignées. Il est pourtant homologué dans la catégorie des quadricycles lourds à moteur. Il a donc, à ce titre, droit de cité ici. Si les coupés cabriolets vous attirent, et que vous souhaitez rouler différemment, essayez un fun Extre’m

Prix public
(SECMA) :
9350 euros


SAV : 2

FIABILITE 3

Les plus

- Rareté du concept

- Qualité de fabrication

Les moins

- Prix

- Confort discutable

- Caractère du moteur

Caractéristiques techniques :

Dimensions :L/l/H

Moteur

Démarrage

Poids

Freins

Transmission


Réservoir

Suspension avant/ arrière

2500/1400 /110

Bicylindre 4 temps 500cc. Refroidissement par eau

Electrique

394 kg

AV/AR 4 disques à double circuit

Boite mécanique cinq vitesses, marche arrière, et différentiel intégré

NC

Double triangulation/ bras tiré avec amortisseur

Qui n’a pas rêvé de la voiture de Oui-Oui ? SECMA l’a fait ! Au look véritablement unique, cet engin fait tourner toutes les têtes. Si vous souhaitez rouler « différemment », cette voiture est faite pour vous. Je dis ici voiture, car plus question de chemin ou de tout terrain ! Ce buggy est strictement réservé à une utilisation sur l’asphalte. Certains se lancent même dans des trajets de plus de 1000 km d’une traite….

Le fun EXTR’M est équipé d’un moteur bicylindre 4 temps, arbre à came en tête et injection électronique multipoint, issus apparemment du deux roues. Hélas, sur ce type de véhicule, il est bridé à 20cv, ce qui limite la vitesse de pointe aux alentours de 110 kh.
Autre inconvénient, le bridage électronique paraît confiner l’appareil dans un régime qui génère pas mal de vibrations qui sont ressenties dans l’habitacle. Il semblerait que les versions débridées soient moins sujettes à ce problème. La vitesse maximale du véhicule augmente alors sensiblement, mais ne pourra se constater en France que sur un circuit.

Le châssis poutre associé à la coque en polyéthylène haute résistance remplit son rôle, le véhicule est sain, et les trains roulant sont sans reproches. L’équipement est complet et va du pédalier réglable, jusqu’au lave glace du pare brise feuilleté. Un emplacement auto radio est même prévu. Des options peuvent également être ajoutées telles les portes papillons d’un très bel effet. Bref, des prestations que l’on retrouve sur des automobiles…

A conduire, il ne faut pourtant pas s’attendre à piloter une voiture. L’engin reste un quadricycle, et le rêve du démarrage puissant faisant riper les roues du roadster en travers, ne sera jamais réalisé. La transmission ne permet pas de monter rageusement dans les tours, il faut abandonner l’idée de pouvoir s’offrir un coupé sport pour ce prix.

Mis à part un agrément de conduite en décalage avec la présentation de l’engin typée « voiture de course », le EXTREM est un quadricycle réussi, de bonne qualité et au concept unique. A ce prix, il faudra composer avec un freinage pas toujours à la hauteur, quelques vibrations, et un agrément moteur très en dessous de celui d’une automobile. En revanche, vous goûterez les sensations données par la route qui défile juste sous vos pieds et à portée de vos cils….

 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.