Accueil arrow Fiches Buggys arrow Xingyue 300
Xingyue 300 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

XINGYUE 300 Un coup d’essai ?

VIN :L4BA...

Importé également par TOMDO et diffusé par IMAGIK QUAD (Tomgum 300), cet engin reprend le châssis tubulaire d’autres buggies mais adopte un moteur LINHAI (257cc, licence Yamaha). Il présente également une transmission par cardans couplés à un différentiel. Fabriqué par les usines XINGYUE, on est en droit de penser qu’il correspondait au « coup d’essai » avant la finalisation du Xingyue 300 « évolution ».
La question est : Cet engin a-t-il une place dans la gamme ?

Prix public
(Imagik quad):
4190 euros

SAV : 2
FIABILITE 1

Les plus

- Espace de l’habitacle

- Roues indépendantes

- Peinture type époxy

- 4 disques + celui du frein à main

- Prix

Les moins

- Position de conduite

- Accessibilité tableau de bord

- Caractère franchement sous-vireur

Caractéristiques techniques :

Dimensions :L/l/H

Moteur

Démarrage

Poids

Freins

Transmission

Réservoir

Suspension avant/ arrière

2420/1550/1530

4 temps 257 cc. Refroidissement par eau

Electrique

335 kg

AV/AR disques

Auto CVT, avec inverseur marche arrière et cardans

9,5 litres

Double triangulation / roues indépendantes par différentiel, barre stabilisatrice

Ce buggy ressemble étrangement par ses côtes à l’ancienne version du DAZON ou au XINLING : Il est grand, très grand. Toutes les morphologies y trouveront leur place, même si la position de conduite se trouve dégradée par la position du volant et s’il est quasiment impossible d’accéder au tableur de bord une fois sanglé dans les harnais 4 points.

Les sièges baquets sont accueillants et deux personnes s’y installeront dans de bonnes conditions de confort (repose pieds). Le réglage des ceintures est souvent un moment pénible sur les buggies, les Xinyues ne dérogent pas à la règle…La peinture est à base d’époxy comme sur les autres buggies de cette gamme. A noter : un disque freine chaque roue, un cinquième assure le freinage de parking.
La suspension avant est assurée par un amortissement à double triangulation à l’avant. Les roues arrière indépendantes sont réglables en carrossage, et sont solidarisées par une barre de torsion. A l’usage, il semblerait qu’elle a tendance à sortir de son logement en caoutchouc.
Le moteur est un LINHAI, une licence Yamaha qui équipe le quad de même marque. Ce moteur est à priori fiable, le conducteur peut en surveiller la température au tableau de bord. La cylindrée est en fait de 257cc, ce qui n’en fait pas un 300 dans les faits. Les performances restent celles d’un honnête 250 sans plus.

Coté conduite, le train avant très large, augurait d’un comportement sous-vireur prononcé… C’est le cas ! Le différentiel ne parvient pas à endiguer la dérive vers l’extérieur. Il faut donc être vigilant au niveau de la vitesse à laquelle les courbes serrées sont abordées. Si le terrain est glissant, le risque de « tout droit » existe.

Pour finir, le différentiel joue son rôle : l’engin est donc sécurisant et facile à conduire sur le goudron. Par contre, les franchissements resteront un exercice difficile si le terrain devient gras, et qu’une roue vient à patiner.

Il faut maintenant répondre à la question initiale : Ce buggy a-t-il sa place dans la gamme ? Vu son prix, il est intéressant pour celui qui cherche un engin équipé de cardan à différentiel dans cette cylindrée, mais il entre malgré tout en concurrence avec « l’évolution » du Xingyue, sans en donner autant.

 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.