Accueil arrow Articles de fond arrow Le buggy de poche : l'aube d'une trajectoire industrielle ? ...
Le buggy de poche : l'aube d'une trajectoire industrielle ? ... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mac Rodgers   
20-05-2006

Les problèmes liés à la qualité de fabrication peuvent être résolus pour autant que le distributeur/importateur fasse le nécessaire.
A ce titre, ALP sont des professionnels dont l’exemple est à suivre (Du fait de sa conception simple et rustique, le Saiting a peu de problème de conception) : remplacement d’une partie de la visserie, soin apporté au montage, rectification des étriers de frein, montage d’une ligne d’échappement, préparation moteur (galets, gicleur), montage d’un 3eme palier sur l’arbre de transmission, proposition de pièce de remplacement.
A noter également que les importateurs obtiennent des modifications qui s’imposent à l’usine. Géométrie train avant, remplacement des périphériques etc.…


Les problèmes liés à la vente seront réglés en fonction du professionnalisme du commerçant. Du montage, au conseil, en passant par l’approvisionnement en pièces détachées, et la parfaite connaissance de l’engin, beaucoup de petits ennuis peuvent être résolus au niveau de ce maillon de la chaîne… Vendre du buggy est un peu un sacerdoce, les vendeurs intéressés uniquement par une prise de marge rapide, seront forcement déçus.

Pour conclure, il nous faut reconnaître que les buggys de poche ne sont pas fiables à 100%. Les buggys asiatiques sans importateurs officiels ou distributeurs structurés, probablement moins que les autres… Pourtant nous restons persuadé que des solutions existent et certaines ont déjà été mises en œuvre pour améliorer le niveau de qualité des engins qui nous sont proposés à la vente.

Nous n’avons pas le choix : pour que le buggy de poche continue d’exister, il faut qu’il se vende ! Et pour qu’il se vende, il faut qu’il devienne meilleur !

C’est l’intérêt des usagers et des professionnels. Il existe des voies d’amélioration : Elles résident dans l’équilibre du rapport de force (et du rapport d’effort) entre les constructeurs, les distributeurs/importateurs, et les revendeurs. C’est l’équilibre entre ces différentes structures qui permettra de faire avancer les choses.

Dans cette équation, le dernier maillon reste, bien sur, les clients…. Je devrais dire, les passionnés, car l’achat d’une telle machine est symptomatique d’un certain état d’esprit militant.

Dans cette optique, l’avenir du buggy de poche devrait se trouver dans la communication entretenue entre des professionnels qui constatent les problèmes, les recherchent parmi les utilisateurs, sans les nier, pour y remédier ; et les utilisateurs sincères, motivés pour que leur passe temps soit toujours plus facile d’accès.


Au BPAF, c’est cette énergie que nous rassemblons ...


Nous nous refusons à jeter l’éponge ! Nous ne sommes pas de ceux qui ne mettent l’accent que sur les points négatifs, sans proposer de solutions.
Nous n’avons rien à prouver en tant que personne, nous savons juste que le buggy, c’est nous qui le faisons vivre avec 70 membres actifs en France et au Benelux, avec 600 membres inscrits sur notre forum (1,5 de plus chaque jour depuis son ouverture !).
Ce forum (
http://bpaf.forumactif.com/ ) compte plus de 25000 messages, et une fréquentation journalière moyenne constatée jusque ici, entre 1300 et 2500 pages lues par jour. Si ces chiffres sont de nature à convaincre nos partenaires que leur intérêt, et l’intérêt du buggy se trouve au BPAF, il nous faudra les publier…
Mais en tout cas, notre ambition, c’est bien de développer et de promouvoir le buggy de poche, pas de se poser la question de son existence !

(Article 15 du 20/05/2006)



 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.