Accueil arrow Articles de fond arrow Visite du BPAF chez AXR : la voiture squelette prend corps !
Visite du BPAF chez AXR : la voiture squelette prend corps ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Blackbull - Nuts06 - Mac Rodgers   
25-10-2005

Le volant tombe sous la main…Et comment faire autrement : On ne voit que lui !


photo20.jpg

Esthétiquement très présent vu de l’extérieur, à cause du support en plastique qui fait le lien avec la coque périphérique, on l’oublie vite, tellement la position invite au pilotage.

Autant le volant tombe sous la main, autant il n’en est pas de même pour les pieds et les pédales. S’il vous plait AXR : Faites quelque chose ! On conduit avec un seul pied, le gauche restant sur le cale-pied. Celui-ci étant trop étroit, le pied droit vient buter contre le pied gauche à chaque changement de pédale. D’autant plus que l’accélérateur a une course trop longue et qu’il est positionné en retrait par rapport au frein, il faut faire un effort pour ne pas accrocher celui-ci au changement de pédale. C’est véritablement le seul vrai défaut de la machine, avec l’absence de cale-pied pour le passager (prévu en option plus tard ?)…Car le système de réglage du pédalier (de façon à s’adapter à tous les gabarits) est efficace et simple d’utilisation.

La position, (on ne peut pas être plus assis face au volant pour piloter l’engin) correspond parfaitement à l’esprit buggy de poche, le comportement policé de l’engin en mouvement ne correspond pas hélas (pour moi !) à cette définition.

Il s’agit plus d’un buggy, que d’un « buggy de poche »…On s’éloigne du comportement du kart en se rapprochant de celui de la voiture. Déjà la position, la vision, fait que l’on pilote l’engin plus que la piste… En buggy, vous êtes « sur la route », vous avez l’impression de conduire le chemin que vous chevauchez ; en carbone vous pilotez un vrai véhicule dont il faut se rendre maître…Pas la même chose… Je ne dis pas que c’est désagréable…je prétends que c’est différent…On a les sensations d’un petit coupé sport pour le prix d’une voiturette, cela peut séduire…

Tiens ?! La marche arrière n’est pas limitée en montée en régime… Une piste pour ceux qui se poseront la question du bridage…

La direction est très douce, trop à mon goût et pas assez directe… Il faut tourner le grand volant avec beaucoup d’amplitude pour effectuer les virages serrés

Cela n’est pas un défaut pour une voiture sportive. Mais dans le cas du carbone, j’y vois deux inconvénients :

- Avoir une grande amplitude ne me gène pas pour autant que la direction soit incisive, directe. Ici elle reste très molle, et l’amplitude du volant n’aide pas pour les sensations…

- Mes grands gestes, compte tenu que je ne croise pas les mains (on pilote ou pas !) viennent gêner fortement mon passager. Car sans limitation aux coudes sur l’extérieur, on bute tout de suite sur le passager (c’est l’abondance de place qui nous rend exigeant…)

En fait, sur ce chapitre, le carbone semble avoir les défauts de ses qualités, et les qualités de ses défauts… Avoir un comportement routier sain, rend l’engin plus civilisé qu’un buggy de poche…Toutefois, il me semble que les suspensions efficaces, génèrent des

mouvements de caisse qui seront difficiles à contrôler dans les situations extrêmes. En virage, l’engin se tasse progressivement sur ses amortisseurs de façon progressive, mais « molle ». On sent le volant aréactif, mais on a la désagréable sensation qu’il va revenir très fort si on le lâche…Comment dire…L’impression me rappelle ce que j’éprouvais au volant des premières Renault 16. Sur le test de l’évitement rapide, je serais curieux de voir le résultat. Dans un passage gauche-droite rapide, on se rend compte que les transferts de masses sont brutaux (pourquoi pas, j’aime assez ça), mais à condition qu’on puisse contrôler avec la glisse…et là…je suis loin d’avoir fait un essai complet de l’engin. Car cantonné à l’usine, il est difficile et hors de propos, de mettre l’engin à la faute… Le freinage est mordant mais pas si efficace, le véhicule s’écrase un peu sur lui-même et a tendance à glisser… mais c’est tout à fait acceptable.

Le principal défaut qu’il faudra vérifier dans l’essai dynamique à venir, c’est le comportement du crossbone en utilisation sportive dans les chemins…

Je laisse maintenant la parole à mes collègues d’essai s’ils veulent nous faire partager leurs impressions de pilote.


 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.