Accueil arrow Articles de fond arrow Visite du BPAF chez AXR : la voiture squelette prend corps !
Visite du BPAF chez AXR : la voiture squelette prend corps ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Blackbull - Nuts06 - Mac Rodgers   
25-10-2005

Prise en main ...

Il ne s’agira pas à véritablement parler d’un essai. Pour cela, il aurait fallu éprouver l’engin plus longuement et dans d’autres conditions d’utilisation.

Mais un rendez vous est pris ! AXR sera au comparatif organisé par le B PAF et LMDQ !

Nous vous proposons ici de vous faire part de nos impressions chacun à notre tour, sur la façon dont nous avons « vécu » l’engin. Dans la mesure où nous sommes restés sur le goudron, les deux engins, crossbone et carbone avaient quasiment lemême comportement, nous ne ferons donc qu’une seule rubrique.


François (possesseur d'un 150 Dazon raider classic)

L’engin a un vrai look. Il ne fait pas du tout « cheap » La qualité perçue est très bonne. J’apprécie les rangements et l’équipement assez complet pour ce type d’engin (compteur, voyants, jauge, lave vitre…) Les phares auraient mérité d’être plus intégrés, mais le pare-brise est vraiment réussi, le hard-top à venir devrait couronner le tout de belle manière. Les clefs glissent bien dans les barillets. Les charnières du coffre paraissent solides (le « pli » du coffre du crossbone me laisse dubitatif…). L’accessibilité moteur est rendue facile en enlevant le fond de la malle, refaire les niveaux nécessitera un peu d’organisation… Mais de toute façon cela reste raisonnablement aisé… La lecture du niveau d’huile peut se faire sans démontage de la malle en regardant la lucarne moteur par-dessous la jambe d’amortisseur. Bon point.

En terme de côte, la largeur aux roues, mesurée, monte à 142 pour le crossbone du fait des gros pneus (largeur à l’avant et à l’arrière). Vous aurez les fesses à 35 cm du sol à bord du carbone. Pour le reste, la notice technique annonce une hauteur de 122cm (carbone) et 129 (crossbone) cette différence se retrouve dans la garde au sol qui passe de 17 à 24 cm pour le crossbone en même temps qu’il perd 20 kg par rapport à son homologue plus urbain…

Le « test du verre » confirme la sensation perçue au volant : peu de vibration, en fait très sourdes, mais faibles. L’eau du verre ne se mettra pas en résonance concentrique, du fait de la fréquence très basse des vibrations. L’amplitude de celles-ci brouillera tout au plus la surface de l’eau.

Monter à bord me rappelle la carrera des année 80… J’adore cela… Rentrer jambe tendue, s’asseoir jambe tendue pour ramener l’autre pied… sportif… mais tellement bon…

Par contre, il faudra faire attention en sortant du véhicule pour ne pas heurter le commodo au volant qui se trouve sur la trajectoire du « genou sortant »

C’est maintenant que l’on va pouvoir juger du choix technologique concernant les sièges… Très atypiques, les sièges ont pu être critiqués… du fait de leur absence ! On s’assoit sur la coque qui est « adoucie » par la présence de petits coussins aux fesses et aux épaules…Ce parti pris économique peut surprendre de l’extérieur, mais je vous assure que je me suis senti tout de suite à l’aise. Et quel avantage au lavage ! Rien ne peut s’user, car il n’y a rien à user…Eventuellement les coussins à changer, mais rien, comparé au coût d’un siège baquet à remplacer. Des trous sont prévus sur les points bas pour évacuer l’eau qui pourrait stagner.



 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.