Accueil arrow Articles de fond arrow La poule a du plomb dans l'aile
La poule a du plomb dans l'aile Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mac Rodgers   
30-08-2005

Que penser par exemple de l’annonce d’Euromotor après les premiers problèmes de chauffe, qui prétend renoncer à la commercialisation des engins, tant qu’ils ne seront pas fiabilisés. Le redémarrage de la commercialisation est prévu fin de l’été et ne concerne pas les 200 premiers engins commandés qui seront livrés…
Ce qui correspond a un flux tendu des livraisons en container (1 tous les 15 jours) jusqu’en septembre… En fait l’annonce n’a strictement aucune incidence dans les faits…

Que penser d’un distributeur qui continue à ne pas prendre en compte les usagers, en ignorant la plus grosse association d’utilisateur… Nous avons des contact avec les tous les importateurs de buggys en France et en Belgique, excepté Euromotor …

Que penser d’un distributeur qui se repose sur la débrouillardise voire la maestria de quelques concessionnaires et utilisateurs ingénieux pour faire face aux problèmes…


C’est sûr, on peut rouler en BR 250 et y prendre enormement de plaisir, mais il faut savoir que malgré les 5000 euros déboursés il faudra investir dans une bonne boite à outil…

Mais c’est egalement vrai pour tout les buggys…

Alors, si c’est vrai pour tous les buggys, pourquoi s’acharner sur Euromotor et le BR 250 ?

Parce qu’à mon avis, PGO en étant leader sur le marché, avait une responsabilité : Celle de faire avancer le concept et de livrer un engin meilleur que le 150.

Le public voulait plus de puissance, le segment était porteur.

Je reproche aux décideurs de n’avoir vu que l’argent à tirer de cette problématique : Une forte demande sur un produit qu’il fallait sortir rapidement.

Je reproche a PGO d’avoir fabriqué un produit qui parait moins fiable que son prédécesseur.

Je reproche a PGO d’avoir écorché le rêve que tous les buggyste faisaient : Un buggy plus fort, plus confortable, plus fiable, plus, plus, plus…

Je reproche à PGO d’avoir pensé à rentabiliser un élan économique sans associer une seule fois les utilisateurs à cette aventure…

Je reproche à PGO d’avoir construit une machine qui, sans l’avoir essayée, ne me fait plus aussi envie qu’avant…

(Article 7 du 31/08/2005)


 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.