Accueil arrow Articles de fond arrow Le buggy en France ces dernières années: c'est pas dans la poche !
Le buggy en France ces dernières années: c'est pas dans la poche ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
25-12-2011

En guise de conclusion

Il semble bien que le marché s'oriente vers des véhicules qui ont à résoudre une problématique compliquée pour assortir la taille idéale avec le moteur « qui va bien ».

D'un côté les gros moteurs, et un gigantisme pas forcement adapté à l'utilisation et la réglementation française. De l'autre, des performances anémiques et un manque de confort qui écarte le grand public du concept.


photo19.JPG
photo20.jpg
D'un côté des engins au train roulant avoisinant 2 mètres et pesant près de 600 kg.
De l'autre, des engins que leur poids et leur encombrement rendent vifs malgré leur motorisation limitée.

Comme toujours, il semble que c'est le compromis qui soit la solution la plus adaptée. La solution la plus logique devrait tourner autour d'un poids et d'une taille qui restent « raisonnables ». Ce buggy serait animé par un moteur suffisamment vaillant pour conserver un caractère joueur à l'engin sans prendre de risque avec la réglementation.

A ce titre, mes goûts personnels penchent vers les buggies d'une cylindrée autour de 500 cc, pesant moins de 400 kg et ne mesurant pas plus d'1,60 de large. Car la course à l'armement entraîne cette catégorie sur des pentes qui flirtent dangereusement avec les limites qu'impose la réglementation des quadricycles lourds à moteur.


photo21.JPG
photo22.JPG photo23.JPG
 Oxokart 500
 Saiting 650
 Yonghe 400
Quelques exemples où la cylindrée moyenne et la taille contenue concourent à une bonne recette.

A l'instar des quads, les buggies ont évolué en adoptant des motorisations conséquentes. Ce chemin a été accompli plus rapidement et plus radicalement pour les buggies que pour les quads.
Le fait est, que les quads pourront difficilement être confondus avec les voitures à moteur. Il n'en est pas de même avec les gros buggies qui ont déjà adopté des moteurs montés sur des automobiles.
Il est à parier que les pouvoirs publics jeteront un regard attentif et régulateur au secteur du « buggy de poche » si celui-ci venait à trop piétiner des plates-bandes qui ne sont pas les siennes...


Textes : François Rouger (Mac Rodgers)
Photos :
sources diverses

(Article 44 du 04/04/2009)





 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2017 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.