Accueil arrow Essais et comparatifs arrow Kinroad 650 : Play the Game !
Kinroad 650 : Play the Game ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mac Rodgers   
10-11-2007

Ca roule !

Trève de plaisanterie ! Il s’agit de prendre le bestiau en main ! La piste en terre nous attend ! Par précaution, nous enfilons les combinaisons : bien nous en prend ! Car la terre de Tournus est plutôt argileuse !

Le bicylindre chinois fabriqué sous licence Mitsubishi n’est plus un inconnu pour nous ! Il équipe tous les 650 du marché. Sans être un foudre de guerre, il développe environ 20 KW. Cela est suffisant pour un engin de ce poids : 400 kg environ. Le starter est bien accessible et le moteur démarre facilement. Le bruit est sympathique, même si ses velléités sportives resteront cantonnées au seul son. De ce point de vue d’ailleurs, nous trouvons que la fixation du pot d’échappement, sur colliers, est bien légère pour durer longtemps…

La commande de la boîte de vitesse est confiée a un câble, de ce fait la prise en main est ardue ! Pas intuitive du tout cette boîte ! Il faut un temps d’acclimatation pour arriver à une sélection « naturelle ». De ce point de vue, le Kinroad fait moins bien que ceux équipés en tringle. Toutefois le levier court et bien placé rend les choses possibles, et la sélection s’améliore au fil des heures…

photo17.jpgphoto18.jpgphoto19.jpg

Première ! Et Gaz ! Et « ça le fait » ! Sur la terre, l’engin part en travers, et il faut le redresser pour qu’il prenne le bon cap et arrête de déraper. Fun quoi ! Pourtant les premiers tours se font tout doux, il faut apprivoiser le bestiau, mais même au pas en seconde, les virages se prennent en dérapage, et déjà il faut transpirer, car le rythme s’accélère de lui-même. En prenant un peu d’assurance la vitesse augmente, les travers aussi et le buggy devient de plus en plus « sportif » à piloter. Il faut dire qu’avec une amplitude au volant de plus de deux tours et demi de butée à butée, la dérive n’est pas facile à doser…Chacun d’entre nous perdra le contrôle de l’engin et effectuera, qui une sortie de piste, qui un demi tour non programmé ! La bonne humeur reste de mise ! Ma foi c’est bien ce qu’on demande à ce genre d’engin : le fun du pilotage !

Du plus âgé, au plus jeune, je crois que chacun a pris du plaisir au volant du Kinroad !

Pour finir, il s’avère que l’empattement relativement court de la bête, ainsi que la différence de largeur entre le train avant et le train arrière rendent le buggy très joueur ! L’absence de différentiel qui devrait accentuer le sous virage augmente en fait sa propension au dérapage. Le buggy tourne bien ! (Trop bien ?) Car il glisse à la moindre sollicitation.

Cela serait un régal si la direction pourtant très douce, était plus directe. Car ici, il devient vite difficile de doser le dérapage tant les mains sont obligées de tourner autour du volant !

Allez ! Laissez-le moi encore un mois et je vais y arriver !

photo20.jpgphoto21.jpg


 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2018 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.