Accueil arrow Essais et comparatifs arrow A la ville comme aux champs, le Gox 250: un buggy de plaine ! ...
A la ville comme aux champs, le Gox 250: un buggy de plaine ! ... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Mac Rodgers   
10-05-2007

photo15.jpgphoto16.jpg
Le montage du triangle supÈrieur : pour le moins bizarreÖ Le standard chinois en terme de soudureÖ
LĂ­articulation de renvoi de la commande de lĂ­inverseur : un bon point ! Tout en tringle !

Il sĂ­agit dĂ­un buggy particuliËrement bien suspendu. La double triangulation avant est assez rare dans cette catÈgorie pour Ítre soulignÈe. Dommage quĂ­ici, le montage des triangles supÈrieurs reste pour nous un non-sens technique : en cas de dÈbattement maximal, il viendra forcer sur le tube supÈrieurÖDe plus, le rajout dĂ­un ÂŽ manchon ÂȘ sous la rotule dĂ­articulation fragilise lĂ­ensembleÖ

A líarriËre, les bras tirÈs et articulÈs sur roulement devraient sans problËme jouer leur rÙle, díautant que les amortisseurs sont ceux montÈs sur le 650.

Tout est surdimensionnÈ. Les disques de frein (un sur chaque roue) sont ÂŽ automobiles ÂȘ ‡ lĂ­arriËre, et ‡ double piston ‡ lĂ­avant. Les durites sont en cuivre rigide.

La transmission finale est assurÈe par des cardans couplÈs ‡ un inverseur/diffÈrentiel inÈdit. Il paraÓt de bonne facture, et surtout, il est actionnÈ par un systËme de tringlerie rigide et bien guidÈe, qui rend la course du levier de commande trËs prÈcise et efficace.

Ce buggy rÈunit des caractÈristiques que líon pouvait trouver Áa et l‡, sur diffÈrents engins existants. Il est donc le seul ‡ possÈder une double triangulation ‡ líavant, des roues complËtement indÈpendantes ‡ líarriËre (sans barre de torsion) avec diffÈrentiel et cardan.

HÈlas, cÙtÈ fixation de lĂ­inverseur et du moteur, des progrËs restent ‡ faire. Le moteur nĂ­est pas retenu dans le plan vertical (il ÂŽ monte ÂȘ ‡ lĂ­accÈlÈration) et la barre qui fixe lĂ­inverseur, bien que remplissant son rÙle, donne une impression de ÂŽ bricolage ÂȘ.

Díautant plus quíen terme de montage et de fabrication, nous avons ‡ faire ‡ du chinois : les soudures sont efficaces, mais b‚clÈes, la connectique nÈgligÈe. Par contre, la visserie nous paraÓt correcte, compte tenu des habitudes chinoises.

Bref, pas mal de petites choses dont Damien Martraire est conscient, et quíil síefforce de rÈsoudre gr‚ce ‡ une collaboration efficace avec líusine.

photo17.jpgphoto18.jpgphoto19.jpg

Líembarquement est aisÈ, le pÈdalier agrÈable, les sangles des harnais de bonne qualitÈ. (mÍme si notre harnais díessai refusait de se fermer). HÈlas, la position de conduite níest pas facile ‡ trouver. Pourtant le siËge avance sur des rails et le dossier est articulÈ. Mais lorsque les jambes sont correctement allongÈes, les bras síavËrent trop courts pour toucher le volant sans dÈcoller les Èpaules. Il faut alors se rÈsoudre ‡ piloter jambes un peu trop flÈchies, et alors les genoux viennent buter contre le volant trop basÖ.


 
Recherche sur le site
Qui est en ligne
© 2021 Le site du BPAF - Buggy de Poche à Fond
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.